Votre vidéo est bloquée sur Youtube dans 90 pays, sur tablettes et smartphones, des publicités apparaissent sur la vidéo, Facebook et Instagram ont déjà effacé votre publication avec la description et les hashtags qui vous ont coûté 20 min de réflexion. Vous êtes au bord du craquage et le monde est si injuste, pourquoi vous ? pourquoi votre vidéo ? Pourquoi cette musique ? 

 

Le droit d’auteur, les droits mécaniques, les droits voisins ne sont qu’une petite partie d’une grande liste de droits attribués aux créateurs et producteurs. Une musique, c’est un ou des compositeur(s), arrangeur(s), ingénieur(s) du son, parolier(s), chanteur(s)/interprète(s), des instruments, un ou des studio(s), des heures de travail et d’inspiration, un label de musique et un savoir-faire qui méritent rétribution. Certaines productions entre amis peuvent faire penser que créer de la musique est très abordable. Certes pour certaines productions les coûts sont relativement raisonnables mais les musiques empruntées (pour ne pas dire « volées ») sur le net représentent parfois et même souvent des productions pouvant atteindre des sommes colossales.

Ces personnes, ces métiers et ces coûts doivent trouver un support dans la diffusion de la musique et cela est une problématique très complexe.

Les plateformes de diffusion comme Youtube sont équipées d’un système très efficace de reconnaissance de la musique. Une fois votre fichier vidéo en ligne, le système va analyser la bande-son afin d’y trouver du contenu existant dans une base de données regroupant la plupart des musiques enregistrées par les labels.

Toute musique publiée sur l’iTunes store d’Apple, Spotify et bien d’autres plateformes sont ajoutées automatiquement à cette base de données. Il sera donc de plus en plus rare pour une musique de passer le filtre mis en place par les plateformes de diffusion. Même les a cappellas peuvent être reconnues dans un remix et quelques secondes suffisent pour la reconnaissance, cela montre l’efficacité du système.

Si la musique est refusée, vous pouvez toujours fondre en larmes, vous plaindre sur la multitude de forum et crier à l’injustice mais çà ne sera pas très efficace.

A) Solution gratuite, trouver de la musique sous licence Creative Commons (CC). 

Nous avons peu recours à cette solution dans nos studios, cette solution peut demander de la patience, de la recherche, des compromis de qualité et de style que nous évitons dans notre production.

B) Investir quelques euros dans une musique libre de droits.

De nombreux sites proposent des musiques de qualité libre de droits et dans une multitude de styles. Cette musique n’est pas exclusive à votre contenu mais relativement abordable. Une longue liste de sites propose des musiques libres de droits notamment Artlist.io

Nous recherchons pour nos clients des musiques adaptées à leur contenu et à moindres frais. Etant utilisateurs réguliers de ces librairies de musique, nous savons où trouver votre bonheur.

C) Utilisation de musique originale. 

Pour cela vous pouvez faire appel à des compositeurs indépendants qui pourront créer les musiques et la bande-son complète de votre vidéo. 

Nous pouvons vous fournir une formule adaptée via notre service de musique à l’image. Ce service est destiné aux productions exigeantes et nécessite un temps de production et un certain budget, il est donc préférable pour des budgets réduits voire inexistants d’explorer les solutions A, B.

La plateforme de diffusion Youtube est équipée d’un système très efficace de reconnaissance de la musique. Malgré tout, Youtube permet en accord avec certains labels d’utiliser de la musique protégée par le droit d’auteur grâce à un système de diffusion de publicité. 

Une fois la musique détectée, Youtube placera de la publicité sur votre vidéo afin de rémunérer les labels pour l’utilisation du morceau utilisé. Une vidéo peut contenir différentes réclamations et chaque musique peut se voir acceptée ou refusée en fonction des choix du label correspondant.

Si la musique est refusée, la vidéo est bloquée, soit sur certaines zones géographiques et certains appareils soit partout. La monétisation de votre vidéo vous sera d’emblée refusée donc si vous voulez faire de l’argent avec vos vues, ce n’est pas la bonne approche. 

Bon à savoir !

Un label peut à tout moment décider de ne plus accepter la diffusion de certains morceaux de musique voire même de tout son répertoire. Votre vidéo sera alors bloquée tant que le label ne revient pas sur sa décision.  

Youtube propose une librairie de musique dans laquelle on peut aller chercher de la musique gratuitement et qui permettent la monétisation des vidéos. 

Sans garantir que cela vous satisfera, c’est une solution efficace si vous n’êtes pas trop exigeant sur les détails. À noter que Youtube peut également restreindre l’utilisation de sa librairie sur les autres plateformes.

Youtube fournit désormais un outil qui vous permet de voir à l'avance ce qui se passera avec votre vidéo en fonction de la musique utilisée.
 

Les 3 solutions sont utilisables sur Youtube

La plateforme de diffusion Vimeo est également équipée d’un système de reconnaissance de la musique. Nous avons vu des vidéos avec des musique protégées passer le filtre de Vimeo sans être détectées. Sachez malgré tout que des vidéos sont supprimées sans préavis par Vimeo. Ils n’hésitent pas à passer à l’action s’ils estiment nécessaire de supprimer des chaines et comptes utilisateurs. 

Les 3 solutions sont utilisables sur Vimeo. 

Facebook et Instagram utilisent un système similaire de reconnaissance de la musique. A contrario de Youtube, ils ne proposent pas de système de rémunération pour les labels et suivent une procédure simple et efficace, la suppression directe et définitive de la vidéo.

 Les contrats et infrastructures nécessaires à la diffusion de musique protégées par droit d’auteur sont une affaire complexe qui n’a pas été résolu pour l’instant sur ces plateformes.

Les 3 solutions fonctionnent sur Facebook et Instagram.

 

© Digitweaks Studio 2018